Cameroun – QUAND LES PARENTS DÉMISSIONNENT: UNE RÉPONSE A LA MONTÉE DE LA VIOLENCE DANS LES ÉCOLES

Societe & Environnement

Les derniers incidents  enregistrés dans les lycées et collèges au Cameroun,où les élèves s’attaquent aux enseignants demeurent une pilule amère pour certains observateurs. On dirait que les parents ne s'intéressent plus  à la mission cardinale  d'éducateur de leur progéniture. Pour plusieurs sociologues et religieux,les parents voient désormais leurs intérêts ailleurs.Ils consacrent plus de temps aujourd’hui à leurs activités génératrices de revenus,au gain immédiat  qu'à l'éducation de leurs enfants. Ces derniers abandonnés à eux-mêmes développement d’autres tares  qui finissent par mettre en relief la déchirure qui existe entre eux et leurs parents à la maison.

La crise actuelle de la cellule familiale fournit un éclairage suffisant sur cette situation alarmante où chaque parent semble plus partagé entre les difficultés de la survie , le stress social et le travail tant bien que mal l'aide à assumer son rôle de timonier de la famille.

L'éducation des enfants dans ce contexte est reléguée au second plan et certains parents n'hésitent pas à démissionner face à leurs responsabilités. Ce faisant, la  plupart d'entre eux sont presque toujours surpris par l'émergence des conduites asociales  chez leurs enfants ; car il est admis chez les psychanalystes que les enfants

qui, dès leur prime enfance , ne bénéficient d'aucune protection véritable finissent  par devenir des délinquants  précoces . La découverte brutale par ces parents  de cette situation conduit bon nombre d'entre eux à user  désespérément des pratiques  éducatives parentales  qui excluent toute  protection de l'enfant.

 

FRANCOISE ADELAIDE ABENG /  UP AFRICA TV- YAOUNDE