Le président américain, Donald Trump, a annoncé jeudi soir avoir été testé positif, tout comme son épouse, au coronavirus, et a déclaré qu’il se mettait en quarantaine.

politique occidentale

Car le président américain est considéré comme une personne « à risque ». Selon le site du gouvernement dédié à la question, les critères de vulnérabilité face au coronavirus sont multiples. Si Donald Trump a assuré à de multiples reprises être en bonne santé depuis son arrivée à la Maison-Blanche, il a « un cholestérol élevé » et pèse 110 kg, « ce qui est considéré comme obèse pour sa taille », note le New York Times .

Son âge, 74 ans, peut également être un facteur aggravant pour la maladie. Le gouvernement américain précise sur son site : « Chez les adultes, le risque de maladie grave due au Covid-19 augmente avec l’âge, les personnes âgées étant les plus exposées. » Mais son statut lui assurera sans doute des soins de la meilleure qualité, note le quotidien américain.

 

 

Le président américain Donald Trump a annoncé sur Twitter, jeudi 1er octobre dans la soirée, qu'il se plaçait en quarantaine après avoir été testé positif au Covid-19. Sa femme, Melania Trump, a elle aussi été testée positive.

"Ce soir, la première dame et moi-même avons été testés positifs au Covid-19. Nous allons entamer notre quarantaine et le processus de rétablissement immédiatement. Nous nous en sortirons ENSEMBLE !", a-t-il écrit sur Twitter.

Donald Trump, qui "va bien" selon le médecin de la Maison Blanche, Sean Conley, restera à Washington durant sa convalescence et "continuera à assumer ses fonctions".

Le président des États-Unis doit en principe participer vendredi en milieu de journée à une conférence téléphonique sur le Covid-19 portant sur "le soutien aux personnes âgées vulnérables". Il devait ensuite quitter Washington en milieu d'après-midi pour participer dans la soirée à un meeting de campagne en Floride, à l'approche de l'élection présidentielle du 3 novembre. Ce déplacement a été annulé.

Quelques heures avant son tweet, Donald Trump avait confirmé sur Fox News et Twitter que Hope Hicks, sa proche conseillère, avait été testée positive. "Je viens de faire un test, nous verrons. Qui sait ?", avait-t-il déclaré plus tôt dans la soirée, évoquant des résultats jeudi soir ou vendredi matin.

Hope Hicks était à bord d'Air Force One avec le président américain lorsqu'il s'est rendu mardi à Cleveland, dans l'Ohio, pour participer au débat face à Joe Biden. Elle a également voyagé avec lui mercredi lorsqu'il a effectué un déplacement dans le Minnesota pour un meeting de campagne.

"Elle porte souvent un masque mais elle a été testée positive"

"Elle porte souvent un masque mais elle a été testée positive", a-t-il ajouté, précisant qu'il passait "beaucoup de temps avec Hope, tout comme la Première dame".

Donald Trump a laissé entendre que sa conseillère pourrait avoir contracté le virus au contact de soldats ou de membres des forces de l'ordre.

"C'est très très difficile quand vous êtes avec des membres de l'armée, ou de la police, qu'ils viennent vers vous ; ils veulent vous embrasser parce que nous avons vraiment fait du bon boulot pour eux", a-t-il affirmé. "Elle sait qu'il y a un risque, mais elle est jeune", a-t-il ajouté

UP AFRICA TV / FRANCE 24