Cameroun LES SERVICES DOUANIERS ONT MIS LA MAIN SUR 2,7 TONNES D’ENGINS EXPLOSIFS

Economie & Science

La prise a été faite dans la localité de Palette dans la région du Nord Cameroun le 26 Août dernier .C'est la plus grosse saisie jamais réalisée au Cameroun. Dans le cadre de l'opération Halcomi III les douanes camerounaises ont intercepté une petite voiture de marque Toyota Starlet contenant des colis constitués d'engins explosifs improvisés

  Les détails sont plutôt impressionnants. Il s'agit précisément de  207 colis d’EEI d’un poids de 10 kilogrammes chacun, soit 2,7 tonnes au total. Ce qui ressort un peu la détermination des gabelous. Dans la nuit noire, ils ont exécuté leur mission de surveillance avec acharnement et courage Le Commandant Mofor Juge Coordonnateur de la Zone III de l’Opération HALCOMI III, restitue les faits : « Cette saisie a été réalisée à Pakete, une localité située à près de 20 kilomètres de Garoua, la capitale de la Région du Nord. Sur instructions du gouverneur de la Région, les EEI ont été testés par les forces militaires spéciales, lesquelles ont confirmé l’extrême dangerosité de ces engins de la mort. Nous sommes donc heureux d’avoir effectué cette saisie et engagés à faire chaque jour un peu plus pour la sécurité, la paix et le développement de notre pays le Cameroun. »
Un soulagement généralisé dans la foulée. Sur la toile, les admirations et remerciements fusent par millions à l’égard de l’administration des douanes du Cameroun. Il ne pouvait en être autrement. La Douane vient d’empêcher que de nouveaux attentats soient perpétrés à l’intérieur du territoire national. Des vies humaines sont préservées, la sécurité est confortée et les activités économiques se poursuivent sans crainte. Tout est sauf.
Le directeur général des douanes a  profité pour transmettre aux saisissants les félicitations et encouragements du ministre des Finances Louis Paul Motaze, pour cette

action d’éclat. Il ne fait pas de doute que cette saisie illustre davantage la pertinence et la véracité de la mission sécuritaire de l’administration des douanes, notamment dans le cadre de la lutte contre les trafics illicites et les EEI.L’image traduite est celle d’une administration paramilitaire efficace et digne de l’intérêt que lui portent les autorités publiques. Un coup qui vaut la chandelle.

 

UP AFRICA TV/ LEANDRE NZIE-DOUALA